bétail immobile chien rouge courir Mimoun courir soldat de Marathon
femmes bras au ciel petit centor de Lupertz couronné
chimères tortes monstres tors
reviennent de chasses imbéciles fiers de leurs maigres érections
se haussent et trônent sur de lourdes enclumes dorées
burlesques podiums socles saugrenus
rois sans bras veillés par les corneilles sibylles
ciel rouge ciel noir plafond bas rien ne bouge barques vides
les cendres d'un vésuve hirsute va recouvrir nos banquets pour quinze siècles