dessins dans mes poches


je suis le petit centor de Markus Lupertz,
l'acrobate de 1905, le roi aux genoux couronnés
une corneille sur la tête je dessine dans mes poches
dans les livres, j'occupe la moindre surface blanche libre
 je dessine sur les pages de garde et dans les marges
de nombreux petits objets, une collection de formes rengaines
que j'épingle comme les planches du Larousse en couleurs
en inventaires imbéciles ou en suites, en frises,
en colonnes sans fin, instables, en processions aléatoires
la main de Pierre de Wissant abrite le regard de Camille, touche sa tempe
à partir de là suivre les cairns
la Victoire de Samothrace déploie ses ailes de marbre
à la proue d'une barque à fond plat chargée d'enclumes de terre cuite
s'échoue tout en haut d'une pierre taillée, pierre levée
équilibre antique, naufrage partiel
au-delà de cette ligne de flottaison soulignée en rouge
votre billet pour le paquebot noir n'est plus valable
levez la main et dites : maison vole ! poisson ?