« Dans le tissu du poème doit se trouver un nombre égal de tunnels dérobés, de chambres d'harmonie, ainsi que d'éléments futurs, de havres au soleil, de pistes captieuses et d'existants s'entr’appelant. Le poète est le passeur de tout cela qui forme un ordre. Et un ordre insurgé. » 

René Char ̎  Sur la poésie ̎ 

je viens, sur les conseils de René Char, de poser sur des cartons une série nouvelle d'assemblages, fortuits, bleus et roses, équilibres antiques, naufrages partiels, où une corneille, oiseau barbare, ailes dérisoires décrochées, traverse la mer sous un plafond bas et assemble des roulettes ridicules aux zincs des héros de l'Aéropostale.

au-delà de cette ligne de flottaison, le jour se lève, captif, rescapé.