bal masqué dans un château de cartes
le temps est empêché, suspendu par les oreilles
j'explore les parois obscures de ma cellule
partagée avec un pachyderme immobile et résolu
et une brigades de lièvres apeurés
j’ouvre une brèche dans le calfeutre précaire
pour contempler la mer
et ses énormes petits bateaux coloriés